Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

LGV Bordeaux-Toulouse : en Lot-et-Garonne, la lutte contre le projet s'organise

7 avril 2024 - Le Républicain

Un collectif anti LGV s'est créé en Lot-et-Garonne pour lutter contre la construction de la ligne à grande vitesse. Une réunion publique est organisée le 13 avril 2024 à Tonneins.

Distribution de tracts sur le marché de Tonneins à quelques jours de la première réunion publique organisée par le collectif Stop LGV 47.

Distribution de tracts sur le marché de Tonneins à quelques jours de la première réunion publique organisée par le collectif Stop LGV 47. ©Le Républicain 47

LGV. Trois lettres qui hérissent le poil de beaucoup de Lot-et-Garonnais remontés à bloc contre ce projet. A Tonneins(Lot-et-Garonne), une poignée d’entre eux se trouvait au marché samedi 30 mars 2024 au matin pour parler à la population et l’inviter à une réunion publique le 13 avril.

 Si la mobilisation contre celui qui porte le nom de GPSO

(Grand Projet du Sud-Ouest) date du début, l’organisation en collectif

est récente. Elle regroupe 14 structures historiquement contre.

Le combat s’organise donc autrement, et le collectif Stop LGV 47 propose d’en discuter lors d’une réunion publique. Et ses arguments pour l’abandon de la LGV Bordeaux-Toulouse sont nombreux…

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse : en Lot-et-Garonne, la lutte contre le projet s'organise

 

Gironde : qui veut encore la LGV ?

27 octobre 2016 - Sud Ouest

 

Les projets d’extension vers le Pays basque espagnol et Toulouse ont du plomb dans l’aile.

Les projets d’extension vers le Pays basque espagnol et Toulouse ont du plomb dans l’aile.©

archives guillaume bonnaud

Les projets au sud de Bordeaux n’ont plus beaucoup de soutiens parmi les élus et encore moins chez les habitants concernés

Alors que la ligne grande vitesse (LGV) entre Paris et Bordeaux qui va mettre la Métropole à deux heures de la capitale se profile avec une ouverture en juillet 2017, les projets de prolongement de cette ligne au sud vers Toulouse et le Pays basque espagnol ont du plomb dans l'aile.

Lundi dernier, un projet de la délibération modificative du Conseil régional pour trouver les fond nécessaires à la poursuite de ce projet de Ligne Grande Vitesse - Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (LGV-GPSO) a été retiré par le président de région Alain Rousset, face à l'opposition radicale de ses alliés écologistes.

Lire la suite : Gironde : qui veut encore la LGV ?

 

Interview TF1

21 mars 2024 -TF1 et  Francelife.fr

Cliquez : Interview par TF1 18 mars 2024 pour voir la vidéo

Placée sur le tracé du TGV, sa maison sera rasée : "Ce n’est juste pas possible"

Un habitant de Feugarolles (Lot-et-Garonne) pourrait voir son logement disparaître pour laisser place à la nouvelle LGV Bordeaux-Toulouse, à laquelle il est fermement opposé. Plusieurs centaines de maisons sont également menacées, ainsi que plus de 3 000 hectares de forêt. Parallèlement, des riverains dénoncent une taxe locale destinée à financer une partie du projet.

Lire la suite : Interview TF1

   

Pour info : écoutez 47Fm

Vous pouvez télécharger  cette émission ( très intéressante)  ici 

Mardi 19 mars de 18h à 19h, une émission spéciale LGV avec débat entre des membres de la coordination 47  et des partisans du projet Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse aura lieu sur la chaîne de radio 47FM : 87.7.

Bonne écoute

Charles D’huyvetter

Président de TGV en Albret

 

LGV Bordeaux-Toulouse : les opposants déposent une QPC sur la taxe spéciale d’équipement

16 mars 2024 - Le Figaro

train

Ce projet ferroviaire d’ampleur est fortement contesté localement.Nicolas ROCHETTE / stock.adobe.com

Dans le cadre d’un nouveau recours contre le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), les opposants ont décidé de déposer une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), estimant que la taxe locale pour financer ce projet serait contraire au principe d’égalité devant la loi.

Le Figaro Bordeaux

 

Pour les opposants, tous les moyens sont bons pour tenter de freiner leGrand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), un chantier à plusieurs milliards d’euros qui prévoit de relier Toulouse et Bordeaux en TGV. Le financement de ce projet ferroviaire majeur repose en partie surune taxe spéciale d’équipement (TSE), à laquelle sont soumis les habitantsde 2340 communessituées à moins de 60 minutes en voiture d’une future gare desservie par ce train. Un financement qui pourrait être anticonstitutionnel selon les détracteurs du projet.

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse : les opposants déposent une QPC sur la taxe spéciale d’équipement

   

Page 10 sur 220

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Dernières nouvelles




LGV Bordeaux-Toulouse-Dax : l’enquête publique sur les aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux reportée


Cadaujac : une réunion tendue au sujet de la LGV Bordeaux-Toulouse


Vianne 18 juin Réunion Publique


Pour ou contre la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax ? « La population doit trancher pour clore ce débat interminable »


"La LGV Bordeaux-Toulouse-Dax, un sondage façon Poutine ?"


LGV en Lot-et-Garonne : « Si tu mets un âne à Toulouse et que tu lui dis d’aller à Paris, il ne passera pas par Bordeaux »


Castelmoron-sur-Lot : « Ici, on paiera la taxe LGV pendant 40 ans ! »


Ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse : c’est l’Europe qui arbitrera


Lot-et-Garonne : nouveau week-end de mobilisation pour les anti-LGV


Sarabande : convoi du Lot et Garonne contre les LGV du Sud-Ouest


L’artificialisation des sols se poursuit à un niveau élevé en France


Les opposants à la LGV Bordeaux-Espagne revendiquent la pose de 700 panneaux en Gironde et Lot-et-Garonne


La SNCF priée de justifier l'intérêt des aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux


"Monsieur le ministre, confirmez-vous ce scénario inacceptable ?", interpelle le Sénateur du Lot, suite aux défaillances des futurs trains de la ligne POLT


Fin de l’occupation de la ferme à Cadaujac par les opposants à la LGV


Lyon-Turin


Manif Cadeaujac suite


Sur le même sujet Manifestation Cadaujac


LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : près de 300 personnes mobilisées contre le projet en Sud-Gironde


Le TGV en Albret dépose un recours
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.