Vous êtes ici : Accueil

TGV en Albret

Manif Cadeaujac suite

 22 avril 2024 - Rue89bordeaux/Sud Ouest

Pour lire l'article dans rue89 bordeaux cliquez : https://rue89bordeaux.com/2024/04/dans-la-joie-et-la-revolte-les-anti-lgv-defilent-a-cadaujac-et-occupent-une-ferme/

L'article dans le Sud-Ouest:

« Ce squat va faire date » : près de Bordeaux, les anti-LGV ont passé leur première nuit entre DJ set et débats passionnés

LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : une quarantaine de manifestants squattent une ferme inoccupée pour y passer la nuit

Divers collectifs se sont donné rendez-vous pour poursuivre la mobilisation ce samedi soir. © Crédit photo : Denis Lherm/Sud Ouest

La mobilisation de ce samedi 20 avril à Cadaujac (Gironde), La Grande Vadrouille, se poursuit avec l’occupation « surprise » d’une ferme menacée de destruction

Plusieurs collectifs d’opposants au Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO) se sont réunis samedi après-midi à la gare de Cadaujac pour dénoncer la poursuite du projet de Ligne grande vitesse (LGV) Bordeaux - Toulouse et Bordeaux - Dax, à l’appel du collectif LGV Non merci. Environ 300 personnes ont participé à ce rendez-vous.

La mobilisation s’est poursuivie en soirée avec un « rebondissement surprise », comme l’écrivent les organisateurs : la réquisition d’une jolie ferme « menacée de destruction par le projet de LGV afin d’y établir ses quartiers ». Située chemin de l’Esclopey, dans une rue qui longe la voie ferrée, cette grande ferme est actuellement inoccupée. Elle fait l’objet d’une expropriation pour démolition : ici passera la voie ferrée élargie.

Sur place ce samedi soir, une quarantaine de personnes, représentant divers collectifs (anti-LGV mais aussi des groupes investis sur les enjeux écologiques et sociaux) se sont organisées pour passer la nuit dans la bâtisse, « dans une ambiance joyeuse et festive », avec tenue chaude, duvets, casse-croûte, feu de camp dans la cour et DJ Set.

Dimanche, une assemblée générale doit se tenir pour décider de la poursuite de l’action ou non.

 

LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : près de 300 personnes mobilisées contre le projet en Sud-Gironde

21 avril 2024- Sud Ouest

Vidéo. LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : près de 300 personnes mobilisées contre le projet en Sud-Gironde

Le collectif LGV Non merci a défilé de la gare de Cadaujac jusqu’au lac de Calot.© Crédit photo : Jean-Maurice Chacun/SO

Plusieurs collectifs d’opposants au Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO) se sont réunis à la gare SNCF de Cadaujac ce samedi. Ils espèrent toujours faire reculer les pouvoirs publics en dénonçant un non-sens écologique et financier

Le projet est déjà bien lancé.Mais pour eux, la lutte n’est pas encore perdue. Près de 300 personnes étaient réunies ce samedi 20 avril, à 14 heures, à la gare de Cadaujac, près de Bordeaux, pour manifester contre la Ligne grande vitesse (LGV) Bordeaux - Toulouse et Bordeaux - Dax, à l’appel du collectif LGV Non merci, qui regroupe une vingtaine de collectifs locaux. Elles ont montré leur opposition de manière festive, avec des masques colorés, de la musique et une marche de 2 kilomètres le long de la ligne ferroviaire de la gare jusqu’au lac de Calot, s’arrêtant en chemin devant d’anciennes maisons détruites pour le projet.

Elles espèrent faire reculer les pouvoirs publics avec, en ligne de mire, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, et SNCF Réseau, qui défendent ce Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO). Ces derniers misent sur la LGV pour désenclaver les territoires, réduire le trafic routier, notamment celui des camions sur l’autoroute avec le développement du fret, et favoriser des déplacements plus rapides.

Les manifestants ont brandi des pancartes et symbolisé la destruction écologique par une tortue.

Les manifestants ont brandi des pancartes et symbolisé la destruction écologique par une tortue.

Jean-Maurice Chacun/SO

Lire la suite : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : près de 300 personnes mobilisées contre le projet en Sud-Gironde

 

LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

12 décembre 2016 - 20Minutes.fr

JUSTICE Deux filiales de Vinci et Bouygues Constructions ayant travaillé sur la construction de cette Ligne à grande vitesse, ont été condamnées pour ne pas avoir respecté les règles visant à maintenir la qualité des cours d'eau et la protection des espèces animales et végétales...

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048

Illustration de la LGV Tours-Paris. /Credit:JEAN MICHEL NOSSANT/SIPA/1502131048 - SIPA

Le chantier de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Tours-Bordeaux a-t-il généré des destructions d’ecosystème et des pollutions d’ampleur ? L’association France Nature Environnement (FNE) révèle en tout cas que les sociétés Cosea et DTP, filiales de Vinci et Bouygues Construction pour ce projet, viennent chacune d’être condamnées à plus de 40.000 euros d’amende pour ne pas avoir respecté les règles fixées par le préfet d’Indre-et-Loire, dans le cadre de la partie du chantier dans ce département.

Lire la suite : LGV Tours-Bordeaux: Un chantier désastreux pour l'environnement?

   

LGV GPSO : Gilles Savary vote contre l'engagement financier de l'Etat dans le projet

7 décembre 2016 -AQUI

Gilles Savary, député de la Gironde

07/12/2016 | Gilles Savary député de la Gironde, ne s'en est jamais caché, bien au contraire. Il n'est pas favorable à la poursuite de la LGV vers Toulouse et l'Espagne, et l'a encore montré ce mardi.

En accord avec ses convictions et en tant que membre du Conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France, le député de Gironde a voté contre l'engagement de 45 M€ de financement d'Etat pour le projet. Il s'en explique.

Après des discours et prises de position fortes concrétisés notamment par quelques participations à des réunions d'opposants au projet LGV GPSO, Gilles Savary Député de la Gironde et membre de l'Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France ( AFITF) persiste et signe. Ce 6 décembre, il a voté contre l'engagement des premiers financements d'Etat sur le projet LGV GPSO Bordeaux-Toulouse, et Bordeaux-Dax. Des financements dédiés à des études et premiers achats de fonciers, s'élevant à 45 M€. Son argument premier : l'arbitrage financier à faire en faveur des trains du quotidien et de la régénération des lignes existantes plutôt que pour la LGV dont le montant global du projet est évalué à 9Mds €.

« Un gaspillage de fonds publics injustifiable »

Lire la suite : LGV GPSO : Gilles Savary vote contre l'engagement financier de l'Etat dans le projet

 

Sur le même sujet Manifestation Cadaujac

21 avril 2024 - France3/Le Parisien/Sud Ouest

Cliquez : https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux/lgv-bordeaux-toulouse-c-est-un-deni-de-democratie-des-centaines-de-manifestants-protestent-contre-le-projet-a-14-milliards-d-euros-2958593.html

Cliquez : https://www.leparisien.fr/gironde-33/manifestation-contre-le-projet-de-lgv-bordeaux-toulouse-et-bordeaux-dax-le-combat-nest-pas-fini-20-04-2024-ALEOXLSEBZDRVPSPYHRND7NDIQ.php

Cliquez : https://www.sudouest.fr/economie/lgv/lgv-bordeaux-toulouse-et-bordeaux-dax-une-quarantaine-de-manifestants-squattent-une-ferme-inoccupee-pour-y-passer-la-nuit-19412742.php

   

Page 6 sur 220

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Dernières nouvelles




LGV Bordeaux-Toulouse-Dax : l’enquête publique sur les aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux reportée


Cadaujac : une réunion tendue au sujet de la LGV Bordeaux-Toulouse


Vianne 18 juin Réunion Publique


Pour ou contre la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax ? « La population doit trancher pour clore ce débat interminable »


"La LGV Bordeaux-Toulouse-Dax, un sondage façon Poutine ?"


LGV en Lot-et-Garonne : « Si tu mets un âne à Toulouse et que tu lui dis d’aller à Paris, il ne passera pas par Bordeaux »


Castelmoron-sur-Lot : « Ici, on paiera la taxe LGV pendant 40 ans ! »


Ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse : c’est l’Europe qui arbitrera


Lot-et-Garonne : nouveau week-end de mobilisation pour les anti-LGV


Sarabande : convoi du Lot et Garonne contre les LGV du Sud-Ouest


L’artificialisation des sols se poursuit à un niveau élevé en France


Les opposants à la LGV Bordeaux-Espagne revendiquent la pose de 700 panneaux en Gironde et Lot-et-Garonne


La SNCF priée de justifier l'intérêt des aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux


"Monsieur le ministre, confirmez-vous ce scénario inacceptable ?", interpelle le Sénateur du Lot, suite aux défaillances des futurs trains de la ligne POLT


Fin de l’occupation de la ferme à Cadaujac par les opposants à la LGV


Lyon-Turin


Manif Cadeaujac suite


Sur le même sujet Manifestation Cadaujac


LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : près de 300 personnes mobilisées contre le projet en Sud-Gironde


Le TGV en Albret dépose un recours
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.