Vous êtes ici : Accueil Actualités La presse en parle Opposants à la LGV : un recours contre le chantier au nord de Toulouse

Opposants à la LGV : un recours contre le chantier au nord de Toulouse
Envoyer Imprimer PDF

12 avril 2024 - La Dépêche

Les travaux de la LGV au nord de Toulouse ont commencé par des destructions de maisons le 23 février au niveau de l’écluse de Lespinasse.

Les travaux de la LGV au nord de Toulouse ont commencé par des destructions de maisons le 23 février au niveau de l’écluse de Lespinasse./DDM Laurent Dard

 Deux associations opposées à la LGV ont déposé un recours gracieux auprès du préfet de Région ce lundi contre le chantier qui a démarré au nord de Toulouse pour aménager de nouvelles voies ferrées.

Après l’autoroute A 69 Toulouse-Castres, la construction de la Ligne à grande vitesse au nord de Toulouse sera-t-elle le prochain terrain d’affrontement entre environnementalistes et pouvoirs publics ? Deux associations, les Amis de la Terre Midi-Pyrénées et Alternative LGV Midi-Pyrénées, implantée dans le Tarn-et-Garonne, ont déposé ce lundi un recours gracieux auprès du préfet de Région contre l’autorisation environnementale accordée le 9 février pour les Aménagements ferroviaires du nord de Toulouse. Un chantier qui a débuté par à Lespinasse le 23 février.

Les griefs des associations, auxquelles s’est joint le collectif Alternative ferroviaire de Jean Olivier, ex-directeur de France nature environnement, portent sur plusieurs volets. Un lien est fait avec l’A69 car, selon ces défenseurs de « la biodiversité et du cadre de vie » , le projet dégraderait le service ferroviaire de la branche nord-est des TER en direction du Tarn et de Castres notamment. De même qu’il pénaliserait les cadencements du Sud-est vers Labège.

« Ils mettent un fric fou pour faire pas grand-chose », résume Jean Olivier, persuadé que « les trains du quotidien et de proximité du nord de Toulouse ne bénéficieront pas de réels moyens ».

Contre "le monde des affaires"

Les militants pensent que « les alternatives n’ont pas été sérieusement étudiées » et qu’il serait possible de faire circuler plus de trains sur les voies existantes. Pour leur part, la SNCF et la Région ont toujours affirmé que l’étoile ferroviaire était saturée.

De façon générale, les associations s’opposent au projet politique que représente, à leurs yeux, la LGV : « le monde des affaires des plus fortunés qu’elle prétend importer jusqu’à Matabiau, et sa tour, en gentrifiant le quartier et en faisant payer le coût élevé des AFNT de près d’un milliard aux contribuables et usagers. »

Un recours gracieux annonce souvent une action devant le tribunal administratif.

 

Dernières nouvelles




LGV Bordeaux-Toulouse-Dax : l’enquête publique sur les aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux reportée


Cadaujac : une réunion tendue au sujet de la LGV Bordeaux-Toulouse


Vianne 18 juin Réunion Publique


Pour ou contre la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax ? « La population doit trancher pour clore ce débat interminable »


"La LGV Bordeaux-Toulouse-Dax, un sondage façon Poutine ?"


LGV en Lot-et-Garonne : « Si tu mets un âne à Toulouse et que tu lui dis d’aller à Paris, il ne passera pas par Bordeaux »


Castelmoron-sur-Lot : « Ici, on paiera la taxe LGV pendant 40 ans ! »


Ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse : c’est l’Europe qui arbitrera


Lot-et-Garonne : nouveau week-end de mobilisation pour les anti-LGV


Sarabande : convoi du Lot et Garonne contre les LGV du Sud-Ouest


L’artificialisation des sols se poursuit à un niveau élevé en France


Les opposants à la LGV Bordeaux-Espagne revendiquent la pose de 700 panneaux en Gironde et Lot-et-Garonne


La SNCF priée de justifier l'intérêt des aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux


"Monsieur le ministre, confirmez-vous ce scénario inacceptable ?", interpelle le Sénateur du Lot, suite aux défaillances des futurs trains de la ligne POLT


Fin de l’occupation de la ferme à Cadaujac par les opposants à la LGV


Lyon-Turin


Manif Cadeaujac suite


Sur le même sujet Manifestation Cadaujac


LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax : près de 300 personnes mobilisées contre le projet en Sud-Gironde


Le TGV en Albret dépose un recours
Copyright © 2009 Association Très Grande Vigilance en Albret - Réalisation Bulle Communication.